Aeon - God Ends Here

unnamed

Aeons Black, sorti en 2012, est considéré comme l'un des albums de death metal les plus marquants du XXIe siècle, et l'attente de sa suite a été longue. En 2021, les Suédois d'Aeon reviennent enfin avec son successeur, God Ends Here, et ce faisant, ils ne font qu'augmenter la mise avec un album plus grand, plus dur et plus fort à tous égards. Une collection plus sombre, encore plus épique, c'est tout ce qu'un fan d'Aeon pourrait vouloir avec quelques surprises en réserve, poussant le genre dans de nouvelles directions, et affirmant une fois de plus qu'ils sont l'un des groupes les plus importants du métal extrême.

La principale raison du laps de temps entre les deux albums a été la recherche du bon batteur, après que plusieurs soient passés dans leurs rangs, le batteur de Dark Funeral/Imperium, Janne Jaloma, est maintenant à la barre. Le bassiste Tony Östman, qui a rejoint le groupe en 2013, lors de la tournée d'Aeons Black, fait également ses débuts avec le groupe. Le guitariste Daniel Dlimi, qui a quitté le giron d'Aeon en 2013, est également revenu dans les rangs du groupe en 2019, ce qui a inspiré le guitariste Zeb Nilsson à écrire, sa collaboration avec lui, lui ayant vraiment manqué.  

Vous pourrez bientôt retrouver notre chronique de l'album God Ends Here ainsi que l'interview de Aeon par Grizzly. Restez à l'écoute.

Playlist de la rédaction #rentrée2021
Djiin - Black Circus

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
dimanche 5 décembre 2021

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.mad-breizh.com/