Angelus Apatrida: Livestream at Garaje Beat Club (28 Novembre)

Les rois du thrash espagnol ! Les futures têtes d'affiche des scènes extrêmes ! En Août dernier, les anges nous ont gratifiés d'un excellent concert à l'occasion du "European Metal Festival Alliance", et c'est lors de ce dernier qu'ils ont déclarés être sur les chemins du studio pour un 6 ème album. Au cours du mois de Novembre, la date de sortie ainsi qu'un premier titre de l'album ont été dévoilés : c'est donc le 5 Février prochain que l'œuvre sortira. 

Pour patienter, je ne peux que vous conseiller le single qui annonce la boucherie que sera le prochain bébé du groupe : "Bleed the crown". Pour fêter cette annonce, Angelus Apatrida a programmé en date du 28 Novembre un live en direct du Garaje Beat Club. De quoi égayer mon samedi soir, j'me suis dis. Initialement, la fête devait commencer à 22H30, mais c'est avec un quart d'heure de retard que le live s'est lancé. Mais bon, c'est secondaire... Surtout vu la qualité de ce qui a suivi ! D'entrée, le groupe a balancé le chef d'œuvre qu'est "Sharpen the Guillotine" avec un jeu de lumière impressionnant et un arrière-plan que je trouve très beau. Simple, mais très beau. Seul ombre au tableau: le son du micro du chanteur (Guillermo). Le son était bien trop faible par rapport aux riffs puissants des guitares et aux percussions de la batterie. Mais les techniciens s'en sont rendus compte assez vite et ont pu corriger ça pour que le concert se poursuive dans les meilleures conditions possibles. Et c'est ce qui s'est passé : un son de très bonne qualité tout du long (ouais, sauf au début, mais personne n'est parfait... À part peut-être Tom Hanks...). 

Donc la qualité musicale était au rendez-vous, mais un autre gros point fort est venu renforcer le stream : la bonne humeur des musiciens. Entre chaque morceau, Guillermo parlait avec les centaines de spectateurs qui visionnaient le show. Racontant des anecdotes sur les sons qu'ils allaient jouer, lâchant des petites blagues,... Il a d'ailleurs tenu à traduire tous ses propos (initialement en espagnol, parce que ouais, on parle espagnol en Espagne) dans la langue de Shakespeare, étant conscient de la multitude de pays représentés parmis les spectateurs. Là, y'a le beau geste. Cependant, je pense qu'il n'a pas tout traduit; les propos dans sa langue étaient beaucoup plus nombreux. Mais, n'entravant pas un seul mot d'espagnol, je mets ça entre parenthèses. 

Le concert a duré presque deux heures ce qui leur a permis de faire un petit best of de leur discographie. Mais le meilleur moment pour moi fut quand le groupe nous a révélés qu'un rappel allait avoir lieu, et pas n'importe lequel : Domination de Pantera. J'étais aux anges ! Z'avez compris ?! Aux anges ! Comme les anges apatrides ! Non ? Bon tant pis... Le chanteur a également tenu à dire que nous devons continuer à soutenir nos petits commerces locaux, que nous ne devrions pas prendre la pandémie à la légère, que nous devons être courageux... Belle manière d'achever le show je trouve. Hâte d'entendre ce qu'ils nous réservent pour l'année 2021.

Setlist:
1- Sharpen the Guillotine
2- Bleed the crown
3- Tug of war
4- Vomitive
5-Of Men and Tyrants
6- Downfall of the nation
7- Violent dawn
8- End Man
9- Serpents on parade
10- Give em war
11- Versus the world
12- Thrash Attack
13- You are next
Rappel: Domination
Architects - Black Lungs
DEMON HEAD News : Nouvel album "Viscera" le 29 jan...

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mercredi 22 septembre 2021

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.mad-breizh.com/