Anti Flag 20/20 Vision

ANTI-FLAG-1-001

2020, année d'élection présidentielle aux États-Unis et année de sortie du nouvel album d'Anti-Flag.

En effet, le groupe américain originaire de Pittsburgh, qui lutte contre nombre de formes d'injustice depuis plus de 30 ans, s'apprête à sortir son 12ème album studio. Et même si le groupe sort de nouveaux disques à un rythme régulier, on peut se dire que pour celui-ci, le timing aura été bien calculé. Il sera complètement disponible le 17 janvier, soit environ 11 mois avant les élections présidentielles américaines, qui risqueraient de voir le président actuel réélu. Anti-Flag s'invite donc dans la campagne et se laisse une petite année pour réveiller les esprits. 

En ce qui concerne la forme, le groupe sort un album de 11 titres, dont la plupart durent moins de 3 minutes, pour une durée totale d'un peu plus de 30 minutes. Niveau enregistrement ce disque sonne moderne, on sent que le mixage et le mastering ont été affinés pour sonner gros, dynamique, avec des passages appuyés. Le côté basse/batterie est très présent et renforce bien le chant sur certaines parties tout en donnant du relief à cet opus. Les guitares ne sont pas pour autant en retrait et plutôt bien dosées avec un grain plutôt cool. Le rendu final est un album agréable à écouter, qui sonne moderne et dynamique, dans la lignée de ce que le groupe a déjà pu proposer mais en plus tonique.

Pour le fond, on retrouve des thèmes chers à Anti-Flag tels que l'anticapitalisme, la lutte contre les inégalités, contre le nationalisme, le racisme, le fascisme, la haine, les suprémacistes, la théocratie etc… Mais il faut mettre cet album en lien avec sa pochette qui arbore le visage de Donald Trump derrière un logo et le nom du groupe. Cette image me fait penser à une affiche de campagne politique qui aurait été taguée. On y retrouve également les codes couleurs rouge et blanc du logo du Klu Klux Klan. Cette pochette associe donc directement l'image de Trump aux couleurs du KKK. Le voilà démasqué. Leur précédent disque arborait une tête de mort en billet devant ce qu'il s'apparente être le bureau présidentielle de la maison blanche. Ici, nul message caché puisqu'on comprend tout de suite le positionnement contre Trump.

L'album commence sur l'excellent Hate Conquers All, qui est selon moi, le meilleur titre sur les 11. On y entend un extrait de discours du président lorsqu'il était en campagne pour son élection. Ce dernier dit regretter le bon vieux temps, celui durant lequel les personnes qui se révoltent était violemment réprimandées. Il fait ici directement référence aux personnes de couleur luttant pour obtenir des droits et une justice. Sans être inquiété par personne et cherchant à recueillir des électeurs, Trump fait écho à une Amérique raciste et violente, celle des années 60, 70, 80, celle que cherche à retrouver des organismes tels que le KKK. En ce sens, rappelons que le slogan « Make America Great Again » largement utilisé par Trump, l'a aussi été par David Duke, ancien représentant de l'organisation raciste. Le morceau dénonce sa politique dediviser pour mieux régner, baser sur la haine. « The same masters who made us their fucking slaves, Are now our saviors, I'm so sick of needing to be saved » me fait penser à un appel à voter anti Trump, un peu à la façon du « tout sauf FN » chez nous. Quoiqu'il en soit, ce morceau qui ouvre l'album est excellent et sonne comme un réveil pour l'auditeur. Il en ressort selon moi, le meilleur titre de l'album et probablement parmi l'un des meilleurs du groupe.

Le groupe a sorti le clip de ce morceau le 25 octobre dernier, quasiment 1 an jour pour jour avant l'élection présidentielle. 

J'ai également apprécié le titre It Went Off Like A Bomb dans laquelle la partie basse/batterie joue un rôle important, rendant le morceau rapide et pêchu, tout en restant simple et efficace. Après ces 2 bons morceaux enchaînés, Anti Flag nous propose un titre plus calme, présentant une vision de 2020 sans haine ni division, sans Trump ? Ce morceau 20/20 Vision est d'ailleurs le titre de ce douzième album.

Le morceau Christian Nationalist est également assez jouissif à écouter, tournant en dérision les nationalistes suprémacistes blancs américains du Klu Klux Klan entre autre, qui se cachent derrière leurs capuches mais « We all know who you are yeah, We all know who you are ». Ce titre est également l'occasion de critiquer la théocratie et les croyances religieuses sur lesquels les suprémacistes fondent leurs pratiques. En relation avec le « We all know who you are » du refrain, le clip de cette chanson propose un défilement de morceaux de visages de suprémacistes blanc dont celui de Donald Trump. 

Il ne me semble pas très judicieux de détailler tous les titres de l'album que vous pourrez découvrir par vous-même à partir du 17 janvier mais The Disease est un excellent titre, aussi très efficace, dans lequel le chant à 2 voix de Chris et Jason fonctionne à merveille.

Vous connaissez certainement déjà le titre Unbreakable puisque le groupe a proposé à un collectif de jeunes Kenyans d'en réaliser le clip que nous avions partagé. Les morceaux A Nation Sleeps et You Make me sick font également partis des très bons titres de cet album. Je peux même dire que la chanson You Make Me Sick, me semble-t-il également adressé à Donald Trump, est le second meilleur titre de cet album. « When i think about you, you make me sick ».

L'album termine sur 2 chansons auxquelles j'ai moins accroché, la première est une ballade acoustique Un-American, pas désagréable mais pas indispensable et la seconde, Resistance Frequencies avec son côté festif, clôture ce très bon album dans l'ensemble d'Anti-Flag.

Les américains nous présentent donc ici un album efficace, dans la lignée de ce qu'ils ont pu faire, mais en redressant la direction par rapport à American Fall qui avait pu surprendre par son côté ska punk à la Rancid.

Si on se laisse aller au jeu de la notation, je lui mettrais un 8/10. 

Précommande

Tracklist :

1 - Hate Conquers All

2 - It Went Off Like A Bomb

3 - 2020 Vision

4 - Christian Nationalist

5 - Don't Let The Bastards Get You Down

6 - Unbreakable

7 - The Disease

8 - A Nation Sleeps

9 - You Make Me Sick

10 - Un-American

11 - Resistance Frequencies

Whisper Night - Interview pour la sortie de Burnin...
MAD BREIZH PRODUCTION

Sur le même sujet:

Comment for this post has been locked by admin.
 

Commentaires

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.mad-breizh.com/