Live Report - Nantes Metal Fest 5ème Edition

Live Report - Nantes Metal Fest 5ème Edition

Nous voici donc à Nantes, au Ferrailleur, lieu où durant 3 soirées s'est déroulé le rendez-vous annuel, auquel le métalleux de la région doit sans hésiter assister pour pouvoir se défouler et découvrir de nouveaux groupes; on parle ici du Nantes Metal Fest, qui souffle sa 5ème bougie cette année, et avec une prog des plus dignes.

L'affiche de cette 5ème édition est des plus alléchantes, présentant de nombreux très bons groupes de la région dans divers styles de Métal (allant du Stoner au Death) et avec aussi le groupe le plus attendu et le plus populaire de ce Nantes Metal Fest, le groupe de Thrash Death Loudblast.

1er Jour

C'est le jeudi 8 décembre que débute le festival, qui sera une 1ère pour moi, je m'attends donc à de nombreuses surprises et à bien m'enjailler pendant ses 3 soirées ! J'arrive au Hangar à Bananes à 19 h, pile poil pour le 1er groupe ouvrant cette 5ème édition du Nantes Metal Fest : Clouds of Dementia. Les nantais nous ont interprété les titres de leur EP sorti très récemment, présentant un style Heavy pour les riffs et Doom dans l'atmosphère, avec un chant à la Ozzy Osbourne; ce n'est pas la 1ère fois que je les vois en live et ce fut de même un plaisir de les revoir. Le groupe termine son set par une reprise de Pentagram "Forever my Queen", qui aura fait son effet au public ainsi prêt pour la suite de la soirée avec un groupe plus violent.

Voici donc Red Dawn, qui remplace Hentgarm ce soir, et qui nous régale ; ce groupe de Death, provenant de Rennes, maîtrise parfaitement la scène, avec cette intro pour débuter le concert qui nous met direct dans l'ambiance, ainsi qu'avec les transitions entre les morceaux qui sont parfaitement calées et le jeu de scène des musiciens, sans oublier leur screameur déchaîné qui nous emporte dans leur univers musical plus que riche. Malgré toute cette énergie le public n'était pas encore assez présent à cette période de la soirée, seuls quelques métalleux se sont risqué à s'avancer au-devant de la scène pour headbanger, ce qui n'a pas empêché au groupe d'offrir une très belle prestation.

C'est maintenant au tour de War Inside, mené par Thomas Terreur, la voix de Regarde les Hommes Tomber. Le Blackened-Death des nantais a complètement conquis le public qui était là en masse pour eux; une setlist agressive et convaincante, leur concert aura débouché plus d'une oreille et ça fait du bien.

L'avant dernier groupe de cette 1ère soirée se nomme Pibulls in the Nursery, progressant dans un style Prog Death et venant tout droit de Paris pour nous en mettre plein la gueule. Les musiciens entrent en scène et met le ton dès le début, nous présentant tout au long de leur concert des morceaux très complets, enchaînant brutalité et passages en son clair, avec une palette de sonorités très riches offerte par le lead guitariste. La session rythmique est absolument remarquable, le jeu de scène est présent avec de nombreux headbangs synchronisés, permanents pour le chanteur, étant dôté d'une très longue tignasse. Les parisiens ont déchirés et le public était plus que présent, on a même pu observer un petit circle pit et quelques slams à la fin de leur set, qui fut donc plus que génial, quelle soirée !!

La tête d'affiche de la soirée vient tout droit de Nice, il s'agit de Svart Crown, groupe de Black Death qui se présente comme très bon. J'ai pu assister qu'au début du concert, devant rentrer tôt et pour me préparer pour les 2 prochaines soirées qui m'attendent et qui risquent d'être autant riches en surprise !!

2ème jour

Nous voilà au cœur de la programmation, en ce vendredi 9 décembre, soirée annoncée complète, où Thrash, Hardcore et Death vont se mêler à notre plus grand plaisir !!

On commence la soirée avec le groupe de Thrash Yugal, provenant de Vannes. Ce n'est jamais simple de débuter une soirée, mais ce groupe énergique est fort de volonté, commençant avec des morceaux aux riffs bien lourds avec des solos qui s'enchaînent, le chanteur reproduisant les notes sur sa air guitar aux côtés de son acolyte. Ce dernier est très présent sur scène et invite de nombreuses fois le public à bouger, sauter, mais hélas sans réponses, en tout cas ils auront bien chauffés la salle et j'espère pouvoir redécouvrir ce groupe dans une meilleure ambiance car ils le méritent en tout point !

Je n'ai pas pu voir le 2ème groupe de la soirée, Argue, car je suis parti rejoindre le groupe Karma Zéro pour une interview, que vous retrouverez très prochainement sur le Webzine.

Enfin je suis de retour pourles très énergiques Respawn, et d'après ce que je vois le public est bien chaud et le groupe met sacrément l'ambiance, nous présentant un Métal bien varié et rentre-dedans, auquel tout le monde aura adhéré durant l'intégralité de leur set, les cornes se levant àfin de chaque morceau. Le chanteur est à fond dans son interprétation, secondé par le guitariste rythmique, brandissant ses majeurs et invitant le public à se bouger.

Voici au tour de Karma Zéro d'entrer en scène, l'ambiance est juste énormissime pour ce groupe d'Hardcore qui ne s'était pas produit sur Nantes depuis 2 ans. Le set de ce soir a été préparé par les Nantais et ça se voit : le public est à fond dans le show et jump avec le chanteur, en particulier sur la reprise de Korn qu'ils nous offrent en milieu de set, mais aussi sur les compositions issus de leur dernier album qui sortira très prochainement. Le groupe invite le public à foutre le bordel, et aussi bien évidement à se séparer en deux pour le fameux Wall of Death. Leur retour au Ferrailleur est une totale réussite et tout le monde est conquis et chaud pour la tête d'affiche de la soirée, tant attendu.

Les parisiens ont mis du temps à commencer leur live, nécessitant une installation importante, et toute cette attente sera complétement rentabilisé une fois que le jingle, annonçant chaque groupe durant les 3 soirées, lança « Ladies and gentlemen, now it's time, get ready for … LOUDBLAST ! ». Ca y est ils sont là, le groupe mené par Stéphane Buriez entame le concert, dans le cadre de leur Dementia Tour, dans lequel le bassiste Frédéric Leclercq, connu pour être le bassiste de DragonForce, accompagne Loudblast à notre plus grand plaisir ! La salle est archi complète et l'ambiance est à son apogée, le groupe envoie du lourd, on accroche clairement à la brutalité de leur musique. Le leader aura été très communicatif avec son public durant tout le concert, et nous aurons aussi vu apparaître Alex Lenormand, le bassiste actuel de Loudblast, qui aura interprété un morceau avec son groupe avant de repartir pour laisser la place à son remplaçant de tournée. Le concert s'achève avec brio et le public est conquis pour ce 2ème soir du Nantes Metal Fest ! J'ai pu récupérer un pick de Stephane Buriez qu'il a balancé sur la gueule d'un spectateur durant le concert, qui n'a pas dû capter (ah la binouze !) et l'ingé lumière m'a aussi remis la setlist du groupe que vous pouvez retrouver en photo ici.

3ème jour

C'est déjà la 3ème et dernière soirée de ce Nantes Metal Fest qui aura déjà été grandiose pour ma part. Affichant de nouveau complet, ce samedi soir est prévu plus calme que les autres soirs avec au programme du Stoner en majorité, mais je sens qu'on peut s'attendre à quelques surprises !!

La 1ère est offerte par le groupe Deadlake, qui débutera cette dernière soirée et avec brio : la salle est déjà bien remplie et le groupe nantais est énergique et présent, nous proposant une setlist variée comprenant des morceaux très rythmés, sur lequel tout le monde se défoule, mais aussi avec des passages plus doux qui ne démérite pas car très bien construits, suivi par ce chant aux tendances rap pour les couplets. Nous sommes satisfaits par ce 1er groupe qui aura bien chauffé la salle, vivement la suite !!

Crawling in Sludge poursuit la soirée avec un Doom brutal et très lourd auquel je n'adhère pas du tout malheureusement … l'ambiance n'était pas là et le groupe nous a proposé des morceaux très similaires, une vraie déception pour moi !

Heureusement juste après une valeur sûre du Stoner régionale s'apprête à monter sur les planches : Jackhammer !! J'ai déjà assisté à l'un de leurs concerts et je sais que ce groupe très énergique sait démonter la baraque, j'attends que ça !! Et le groupe a su me convaincre tout au long de leur concert qui aura vu le public se défouler comme jamais, avec leur leader à la voix rauque plus que déchainé, et avec ses acolytes qui prennent énormément de plaisir ! On verra même à la fin du concert le chanteur qui donne des béquilles au 2 guitaristes en pleine performance, et l'un d'eux se vengeant en poussant complétement le chanteur dans la fosse !! Mis à part cette petite anecdote, très bon concert de la part de Jackhammer qui sait envoyer du lourd.

Avant-dernier groupe de ce Nantes Metal Fest, on accueille le groupe Enlightened, qui se présente comme un groupe de Stoner Progressif. Je suis très étonné en m'apercevant que le groupe joue des morceaux plutôt typés Blues Rock à la Rival Sons et que ça envoie, autant musicalement qu'auprès du public !! Enorme surprise pour moi et je suis absolument conquis par ce groupe mené par le chanteur/guitariste à la voix claire très belle, qui n'hésite pas à la mettre en valeur avec des mises en place a capella, je suis conquis !! Le groupe parle beaucoup au public, dérivant surtout dans l'humour, et envoie une reprise du groupe Clutch « Electric Worry », avec cette harmonie chant/guitare au début du morceau, et ce refrain entraînant que le public chantonnera en chœur avec le groupe, génial !! Pour les 2 derniers morceaux du set, le groupe change de registre en jouant des morceaux beaucoup plus bourrin, avec le chanteur qui scream, je trouve ça un peu moins convaincant que le reste du set mais ça colle très bien tout de même ! Malheureusement pour le groupe, leur concert a été interrompu par une extinction totale du son, qu'ils prennent avec humour « Fallait que ça arrive à un groupe et c'est nous ! » mais cela n'a pas empêché au groupe de convaincre tout le monde et de m'offrir la plus belle surprise de la soirée.

Maintenant place au tout dernier groupe de cette 3ème et ultime soirée : Klone. Progressant dans un style Metal Psychédélique, les poitevins sont riches en sonorités et en composition, on sent qu'il ya beaucoup de travail dans chacun de leurs morceaux. Ils ont attiré beaucoup de monde et l'ambiance est plutôt calme ; je n'ai pas assisté à tout le concert, mais je repars avec le sentiment d'avoir passé 3 putains de soirées riches en surprises et découvertes ! 

Vous pouvez retrouver quelques photos de ce festival en cliquant ici.

TOP 10 DE LA REDAC' : DIGASTED
Entrevue Nicolas Dubuisson

Sur le même sujet: